Éducation

Admission

Date limite d’admission : 15 février 2017 (Pour les autres constituantes, veuillez vous référer aux dates mentionnées sur le site web du registrariat de la constituante)

Note importante : Les candidats qui satisfont aux conditions générales et aux conditions particulières d’admission au programme sont convoqués à une entrevue et soumis à une épreuve écrite sous la responsabilité du sous-comité d’admission et d’évaluation. Ces modalités visent à apprécier la motivation du candidat, sa connaissance générale du champ de l'éducation ainsi que sa préparation méthodologique pour mener à terme le projet esquissé, sa connaissance de la langue française (syntaxe, lexique, orthographe grammaticale et d'usage), ainsi que sa compréhension de textes rédigés en langue anglaise.

Documents complémentaires pour la demande d’admission

****Pour les étudiants à la maîtrise : Il y a une possibilité de passage accéléré de la maitrise au doctorat.

A. Objectif :

La présente politique vise à baliser, dans le respect de l’article 3.4.1.3 du règlement no 8 de l’UQAM, le passage accéléré de la maîtrise en éducation vers le doctorat réseau en éducation de l’UQAM. La politique a pour objectif de définir des critères qui permettront une sélection éclairée des étudiants de maîtrise qui démontrent clairement un fort potentiel pour réaliser des études de doctorat au sein du programme de doctorat réseau en éducation, et ce, seulement lorsque ceux-ci en font la demande.

B. Procédures de présentation de la demande de passage accéléré

  1. L’étudiante, l’étudiant inscrit à la maîtrise au profil recherche (M.A.) fait une demande d’admission au doctorat ;
  2. L’étudiante, l’étudiant doit obtenir des recommandations favorables de la part de sa direction de recherche à la maîtrise et de la part de la direction du programme de maîtrise, qui doivent attester que le projet de l’étudiant a l’envergure et l’originalité d’une thèse de doctorat.

C. Processus d’évaluation de la demande

  1. L’étudiante, l’étudiant doit avoir complété l’ensemble de sa scolarité de maîtrise, et ce, en maintenant une moyenne de 4,0 sur 4,3 (A);
  2. L’étudiante, l’étudiant devra faire la démonstration au SCAE, à l’écrit et à l’oral de l’originalité, de l’envergure et de la qualité de son projet de recherche, de même que de ses aptitudes à réaliser ce projet ;
    1. Pour ce faire, le SCAE nomme trois de ses membres pour évaluer le projet écrit et pour évaluer l’étudiante ou l’étudiant lors d’une présentation orale. Les membres du comité de recherche à la maîtrise de l’étudiante, ou de l’étudiant ne peuvent faire partie de ce comité. La direction du programme de doctorat réseau est membre d’office de ce comité. On y retrouve également au moins un membre provenant de la constituante d’attache de l’étudiante ou l’étudiant. Ce comité doit également prendre en considération dans son évaluation l’ensemble des autres exigences de la présente politique pour acheminer sa recommandation au SCAE.
    2. Ce comité fait sa recommandation bien étayée au SCAE qui, par la suite, recommandera ou non le passage accéléré de l’étudiante, ou de l’étudiant au doctorat.
  3. La recommandation d’admission du SCAE doit être entérinée par la doyenne, le doyen de la constituante d’inscription de l’étudiante, de l’étudiant .

D. Particularités

La scolarité effectuée pendant l’inscription à la maîtrise ne dispense pas l’étudiante, l’étudiant de la scolarité du doctorat. Ainsi, tous les cours et activités suivis à la maîtrise constituent la base d’admission de la candidate, du candidat au doctorat. En conséquence, aucun de ces cours, ni aucune de ces activités ne peuvent faire l’objet de reconnaissance d’acquis au doctorat.

Ainsi le diplôme de maîtrise n’est pas décerné à l’étudiante, l’étudiant admis au doctorat sans avoir franchi toutes les étapes de la maîtrise. Toutefois, à la suite de son abandon de la maîtrise, l’étudiante, l’étudiant peut, en fonction des politiques en vigueur dans sa constituante d’inscription, demander une attestation officielle (relevé de notes) pour les activités dont fait état son dossier de deuxième cycle.

Si l’étudiante, l’étudiant abandonne le programme de doctorat auquel elle, il a été admis en passage accéléré, la possibilité de réintégration dans son précédent programme de maîtrise est fonction des politiques en vigueur dans sa constituante d’inscription.